Horoscope Vierge semaine du 14 au 20 octobre 2019

Vierge
Horoscope de la Semaine

Amour

Couples :
Sous les feux du Soleil, vous allez augmenter votre capital séduction. Cet astre vous donnera du magnétisme et un charisme qui rendra votre charme irrésistible. Ce ne sont pas les occasions qui vont vous manquer. Alors, il va vous falloir faire beaucoup d'efforts pour rester fidèle à votre conjoint ou partenaire.

Célibataires :
Ce climat planétaire aura une influence positive sur vos relations amoureuses, notamment en vous mettant en rapport avec des partenaires d'origine étrangère. Vos chances seront excellentes.

Argent

C'est la semaine où tout pourra basculer sur le plan financier, et ceci dans le bon sens ! En effet, Saturne, ce visiteur éminemment positif, va enfin vous aider à améliorer votre situation. Si vous avez des placements, surveillez-les de plus près de manière à mieux les rentabiliser.

Santé

Physiquement et mentalement, vous serez en pleine forme grâce aux bons influx d'Uranus. Et votre moral, un facteur clé de votre équilibre, sera nettement meilleur que dernièrement. Voilà qui contribuera évidemment à atténuer les risques de maladies liées à l'anxiété. De plus, si vous souffrez de troubles hépatiques, ceux-ci pourront être efficacement traités.

Travail

Freins, blocages et contretemps sérieux vous seront épargnés. Vous aurez donc la possibilité de vous attaquer à des réalisations d'envergure. D'autant plus que vous bénéficierez d'une grande liberté d'action et que vous n'aurez pas à vous plier aux ordres de supérieurs pointilleux. Et puis, vous vous sentirez en confiance, et vous oserez prendre quelques risques calculés, ou vous attaquer à des domaines qui ne vous sont pas familiers.

Famille

En famille, quelques tensions pourront se produire, qui seront heureusement vite dépassées et oubliées. Pour certains, les impacts célestes actuels auront une influence sur leur domicile : un déménagement ou des travaux sont possibles.

Citation de la semaine

"Dieu me garde de mes amis ; mes ennemis, je m'en charge" (Antigonos II Dosôn).