Charte de DĂ©ontologie des voyants du
cabinet Katleen adhérents à l'INAD

PRÉAMBULE

Afin de moraliser la Profession des arts Divinatoires, Ă©viter les dĂ©rives multiples qui dĂ©coulent de ces pratiques oĂč n'importe qui peut devenir du jour au lendemain mĂ©dium, voyant, astrologue, mage, sorcier..., l'Institut National des Arts Divinatoires (INAD), qui est une association d'information, de prĂ©vention et de protection contre les Abus et les ExcĂšs de la profession, propose, Ă  l'intention des praticiens dĂ©sirant instaurer des rapports satisfaisants avec les consultants et dans l'intĂ©rĂȘt de tous, cette Charte Morale et Professionnelle.

Aussi, pour éviter que des consultants ne soient abusés par certains professionnels douteux et par les multiples publicités à caractÚre mensonger, cette Charte, appliquée et respectée par tous, serait en mesure d'offrir une garantie contre les débordements abusifs qui discréditent l'ensemble de la profession.

Tout Praticien ayant souscrit de plein grĂ© Ă  l'acceptation de la prĂ©sente Charte Morale et Professionnelle s'engage sur l'honneur Ă  en respecter les dispositions et Ă  exercer son activitĂ© avec sĂ©rieux, honnĂȘtetĂ© et loyautĂ© afin de satisfaire au mieux les consultants qui feront appel Ă  ses services.

EXERCICE DES ARTS DIVINATOIRES

Tout praticien s'engage à exercer son activité avec sincérité, loyauté et objectivité. Tout praticien désirant exercer un art divinatoire à des fins professionnelles doit au préalable et en fonction de son statut satisfaire à toutes les formalités légales et réglementaires d'accÚs aux professions industrielles et commerciales et à effectuer les déclarations imposées par la loi ou les rÚglements auprÚs des organismes sociaux et fiscaux compétents.

Tout praticien des arts divinatoires s'engage à faire un travail et des études individuelles personnalisées. A défaut lorsque le travail ou une partie du travail n'est pas personnel (dans le cas, par exemple, du recours à un logiciel), le praticien s'engage à en informer ses clients.

L'inscription aux Services n'entrera en vigueur, sous rĂ©serve des autres stipulations des Conditions GĂ©nĂ©rales du Contrat, que lorsque MEDIA PHONE aura adressĂ© Ă  l’Utilisateur un courrier Ă©lectronique de confirmation.

SERVICES AUDIOTELS & PLATEFORMES

Les responsables, dirigeants des services audiotels et plateformes de voyance en ligne (
) sous peine de voir leur responsabilitĂ© engagĂ©e, s'engagent Ă  tout mettre en oeuvre afin de s’entourer de praticiens qualifiĂ©s, ayant une expĂ©rience certaine et reconnue dans le domaine des conseils de la vie privĂ©e, de la voyance et de l'astrologie...Tout praticien qui adhĂšre Ă  la prĂ©sente Charte, agit dans une dĂ©marche individuelle, librement consentie, et doit se conformer aux rĂšgles Ă©dictĂ©es dans toutes leurs dispositions. A dĂ©faut, il se verra exclu de l'organisme avec qui il collabore et sa carte professionnelle sera immĂ©diatement retirĂ©e.

Tout professionnel doit refuser les consultations destinées à des personnes passablement fragiles ou accrocs à la voyance, à moins qu'il s'agisse d'un travail d'écoute équivalent à une psychothérapie à des fréquences raisonnables. Il est important que cela soit précisé et acté formellement par écrit si possible avant toute consultation.

Le client est responsable de ses agissements, Ă  moins qu'il s'agisse d'une personne en situation de mal ĂȘtre, en situation de faiblesse extrĂȘme, et il conviendra alors au praticien intĂ©ressĂ© de le conseiller au mieux de ses intĂ©rĂȘts et en dernier ressort d'en informer le responsable du site qui prendra les mesures nĂ©cessaires dans l'intĂ©rĂȘt du client.

OBLIGATION DE MOYENS

Le praticien des arts divinatoires n'est tenu qu'Ă  une obligation de moyens (utilisation de ses connaissances, de son savoir, de son don...).

Dans le domaine des arts divinatoires, cette obligation de moyens interdit au praticien de faire état de certitudes, de garantir la réalisation certaine d'évÚnements ou la justesse de ses prédictions.

Dans le domaine des pratiques occultes, cette obligation de moyens interdit au praticien de promettre ou garantir un résultat. Le consultant a droit au remboursement des sommes éventuellement versées à défaut de réalisation du résultat garanti ou promis.

TRAVAUX OCCULTES

Le praticien s'engage à n'effectuer aucun travail occulte (désenvoûtement, sorcellerie, magie noire).

Toute prestation autre qu'une activité de consultation, fournie à un client par un praticien, doit faire l'objet d'un contrat écrit, signé par les deux parties et mentionnant la nature de la prestation et son prix.

Respect de la vie privée et secret professionnel

Tout praticien des arts divinatoires est tenu au secret professionnel.

La consultation est un acte strictement confidentiel.

Les informations à caractÚre personnel concernant les consultants ne seront divulguées à des tiers, y compris un autre professionnel, sous aucun prétexte, de maniÚre directe ou indirecte.

Le praticien s'interdit de menacer le consultant de les divulguer.

Le praticien s'interdit d'utiliser ces informations à d'autres fins que les activités de divination et de consultation.

Le praticien s'interdit d'enregistrer ou de filmer le consultant Ă  son insu.

Le professionnel s'interdit de conserver ou d'archiver des documents ou objets personnels et privés appartenants à des consultants.

Tout document ou objet de la sorte doit ĂȘtre remis dĂšs la premiĂšre demande Ă  son propriĂ©taire.

Tout consultant doit ĂȘtre informĂ© de toute conservation ou enregistrement de donnĂ©es nominatives Ă  caractĂšre personnel le concernant, mĂȘme s'il ne s'agit que de ses seuls nom et adresse.

Le praticien s'interdit de solliciter, de conserver ou d'enregistrer des informations d'ordre racial, politique, syndical, philosophique, religieux.

MANOEUVRES FRAUDULEUSES

Le praticien s'engage Ă  respecter le libre-arbitre de ses consultants et s'interdit d'exercer une quelquonque influence sur eux.

Il s'interdit d'abuser de la naïveté ou de la crédulité de personnes en situation de faiblesse ou de fragilité, de profiter ou d'exploiter la faiblesse, la solitude ou tourmente affective des personnes seules, des personnes ùgées, malades, handicapées...

Il s'interdit de se livrer Ă  des mises en scĂšne ou Ă  des manoeuvres susceptibles d'induire le client en erreur.

PUBLICITÉ ET CHARLATANTISME

Le professionnel doit contribuer Ă  la lutte contre le charlatanisme ; toute publicitĂ© doit ĂȘtre loyale et vĂ©ridique.

OBLIGATION D'INFORMATION ET DE RENSEIGNEMENTS

Le praticien s'engage à informer avec bienveillance ses consultants et à répondre en toute honneteté à toute question que ceux-ci formuleraient.

Cette obligation d'informtion doit ĂȘtre respectĂ©e y compris au tĂ©lĂ©phone, sans que le consultant ait Ă  se dĂ©placer ou Ă  rencontrer le praticien pour les obtenir.

Le professionnel s'engage Ă  informer chaque client :

  • Du champ d'application et des limites des arts divinatoires.
  • De la durĂ©e approximative de la consultation.
  • De ses honoraires, prix, tarifs.
  • Les honoraires, prix, tarifs seront affichĂ©s dans son cabinet.

HONORAIRES ET MODES DE PAIEMENT

Les honoraires des praticiens sont libres et dépendent de la compétence réelle et confirmée des intéressés.

Ils doivent faire l'objet d'un affichage clair dans le cabinet ou d'un énoncé clair lors des consultations téléphoniques.

Tout praticien s'interdit d'effectuer des prélÚvements abusifs de cartes de crédits.

MINEURS

Tout praticien des arts divinatoires s'engage à ne pas recevoir un mineur en consultation, sauf autorisation écrite du titulaire de l'autorité parentale.

RAPPORT AVEC LES AUTRES PROFESSIONNELS

Tout praticien des arts divinatoires s'interdit de dénigrer un confrÚre ou de ternir son image pour mieux attirer son client.

RÉCLAMATIONS ET RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS

Toute réclamation ou contestation sera reçue avec une attention particuliÚre par le praticien.

En cas de litige avec un consultant et sans préjudice des procédures judiciaires, le praticien s'engage à déployer les efforts nécessaires pour trouver une solution amiable, le cas échéant avec l'assistance ou l'intervention d'une association de consommateurs ou de l'INAD qui, conformément à sa mission prévue dans ses statuts, s'engage à faire le nécessaire pour trouver, dans la discrétion, une solution satisfaisante entre les deux parties.

NB : la prĂ©sente Charte a Ă©tĂ© soumise Ă  la DGCCRF « service loyautĂ© » avant sa publication et recommandĂ©e par le SecrĂ©tariat d’État ChargĂ© du Commerce, de l’Artisanat, des Petites et Moyennes Entreprise, du Tourisme, des Services de la Consommation est susceptible d'ĂȘtre complĂ©tĂ©e ou modifiĂ©e ultĂ©rieurement. Toute personne ayant signĂ© la prĂ©sente Charte peut suggĂ©rer toute modification ou complĂ©ment Ă  la direction de l'I.N.A.D. les rĂšgles contenues dans cette Charte ne sont ni exhaustives ni limitatives.

Consultez la charte de l'INAD sur http://inad.info/documents/charte-de-deontologie