Colérique ? Apprenez à gérer vos emportements


1. Identifier les éléments déclencheurs

En premier lieu, il faut comprendre ce qui déclenche votre colère. Prenez le temps de réfléchir, au calme, à vos derniers emportements. Ils ont probablement un ou plusieurs points communs, ce sont les éléments déclencheurs. C’est sur cet aspect des choses que vous allez devoir travailler.

En reconnaissant les racines profondes des raisons de votre colère, en identifiant l’élément déclencheur, vous apprenez à comprendre votre malaise et à le contrôler pour que ce soit vous le maître de la situation et pas vos sentiments colériques.

2. Reconnaître les signes émotionnels et physiques

Muscles et mâchoires tendus, nœud à l’estomac, rythme cardiaque qui s’accélère, sueur, tremblements, sensation d’amertume, d’angoisse, d’irritation… Les signes émotionnels et physiques sont nombreux au moment où la colère se déclenche.

Concentrez-vous sur ce que vous ressentez et apprenez à identifier rapidement les premiers éléments qui signifient que vous allez vous mettre en colère. Cela vous permettra d’anticiper sur vos réactions et de mieux les maîtriser.

3. Gérer sa manière de répondre

En général, la colère passe par une phase d’escalade. Vous commencez à ressentir les premiers signes émotionnels et physiques et votre comportement change. Vous répondez alors d’une manière sarcastique, agressive, désagréable, exaspérée… selon les cas.

Votre manière de communiquer avec les autres est aussi un bon moyen de savoir que votre colère est sur le point d’éclater. Apprenez à répondre plus sereinement, cela vous calmera rapidement ou mettez en place quelques exercices de contrôle de soi.

4. Les exercices de contrôle de soi

Lorsque vous sentez la colère monter en vous, commencez immédiatement quelques exercices pour vous calmer. La relaxation musculaire et la respiration sont les clés !

Pour la relaxation musculaire, il suffit de contracter vos muscles puis de les relâcher progressivement. Débutez par le visage, puis agissez sur les muscles du haut du corps et enfin, faites les jambes. Chaque fois, vous devez contracter vos muscles une vingtaine de secondes puis relâcher la pression doucement. En parallèle, prenez de grandes inspirations et respirez lentement.

5. Quitter les lieux et s’isoler

Dernier conseil : avant de laisser votre colère s’exprimer, n’hésitez pas à vous en aller. Dites à la personne avec qui vous parlez que vous lui donnerez une réponse plus tard et partez. C’est une technique imparable pour éviter de vous mettre dans une situation que vous allez regretter en disant des mots qui vont forcément dépasser votre pensée.

Isolez-vous, prenez le temps qu’il faut pour vous calmer et pour répondre d’une manière sereine et constructive !

Les consultants de Katleen Voyance sont là pour vous aider quelle que soit la situation que vous vivez ou les questions que vous vous posez sur votre avenir, en apprenant à connaître les conséquences de votre caractère colérique sur votre futur, par exemple.

Donnez votre avis !

Si vous souhaitez réagir à cet article, remplissez le formulaire ci-dessous et cliquez sur "Poster".
Veuillez vous connecter pour poster un commentaire

Commentaires

  • publié le 01-02-2017
  • je suis en colère lorsque ma mere fait des différences
  • publié le 30-01-2017
  • Bonjour et merci pour ces conseils qui me concerne fortement en ce moment sur mon lieu de travail. Cest pas toujours facile de garder son calme. Je suis actuellement en épuisement professionnel.

Notre voyance

Découvrez nos tests, horoscopes ...