Horoscope Taureau semaine du 23 février au 01 mars 2015

Taureau

Amour

Couples :
Les natifs vivant en couple connaîtront une période faste côté coeur. La stabilité dans leurs relations mutuelles apparaîtra plus clairement, les éventuelles foudres et les quelques nuages des dernières semaines seront estompés. Ces natifs ne devront pas oublier que tout ne se règle pas en un jour et que la vie à deux se prépare ou se poursuit avec l'accord de l'autre.

Célibataires :
L'ambiance astrale intensifiera votre côté de grand séducteur. Le quotidien commencera à vous lasser un peu. Magnétique, passionné, vous rechercherez la difficulté pour séduire et aimer. Plus la proie paraîtra inaccessible et plus vous vous enflammerez. Bonne chasse !

Argent

Vous serez très tenté d'adopter le mode d'investissement que l'on vous aura proposé, même si cela vous obligera à vous endetter. Les arguments en faveur d'une telle démarche ne manqueront pas. Mais si vous analysez bien la situation, vous vous rendrez compte peut-être que l'opération est susceptible de vous apporter plus d'ennuis que de profits.

Santé

Mars en excellente position dans votre Ciel vous incitera à entretenir votre énergie vitale. Marches dans la nature, séances de piscine ou de relaxation... optez pour des activités physiques qui font circuler l'énergie et vous procurent en même temps un vrai bien-être.

Travail

Dans le domaine professionnel, vous témoignerez de beaucoup d'enthousiasme et d'efficacité. Mais gardez-vous de tomber dans une attitude trop exigeante ou trop critique à l'égard de vos subordonnés ou de vos collaborateurs. Mettre leurs nerfs à vif dans les circonstances présentes vous vaudrait de sérieux contretemps dans la bonne marche du travail ou des affaires.

Famille

Vous serez sujet à l'agressivité. Vous aurez beaucoup de mal à supporter les faiblesses des êtres que vous aimez, et vous aurez envie de leur décocher des flèches cruelles. Attention, si vous ne vous contrôlez pas, le climat familial ne sera pas détendu.

Citation de la semaine

"Après tout, c'est le développement de la personnalité humaine qui est le but suprême de la civilisation" (A. Carrel).