Horoscope Taureau semaine du 18 au 24 mai 2015

Taureau
Horoscope de la Semaine

Amour

Couples :
Malgré la belle ambition que vous pourrez afficher dans votre vie professionnelle, l'amour ne passera pas pour autant au second plan. En effet, avec Mars en aspect harmonique, vous ne serez pas d'humeur à prétexter une migraine pour gagner un peu de sommeil !

Célibataires :
La période sera intéressante pour amorcer une union ou pour légaliser une situation existante. Ne négligez quand même pas de faire établir un bon contrat de mariage, surtout si vous fournissez la plus grande part du patrimoine.

Argent

Cet aspect de Pluton pourra momentanément fragiliser votre équilibre budgétaire, d'autant plus que Neptune, mal aspecté, n'a en général pas une influence très faste sur le plan financier. Par précaution, donc, mieux vaudra éviter de vous lancer dans des dépenses trop importantes. Si tout va bien, vous pourrez vous rattraper un peu plus tard.

Santé

Votre résistance physique sera à son plus haut niveau. Pourquoi ? Tout simplement parce que c'est la planète la plus bénéfique, Jupiter, qui occupe en ce moment votre secteur santé. Cette protection va vous doter d'une solide vitalité et, surtout, de très bonnes capacités de récupération. Une petite difficulté à noter, toutefois : Jupiter ainsi placé pourra accentuer la gourmandise. Attention, donc, aux kilos en trop.

Travail

Le bon aspect d'Uranus réveillera votre curiosité d'esprit et votre besoin de connaissances. Ce sera une période idéale pour reprendre des études, passer des examens, ou suivre un stage pour mettre à jour votre formation professionnelle. En tout cas, votre travail sera fructueux.

Famille

La planète Neptune en vedette vous permettra de vous occuper plus efficacement des vôtres et de votre foyer. Gardez le sourire, cela vous attirera les bonnes volontés. Vous aurez l'occasion de faire des achats utiles qui amélioreront votre confort domestique.

Citation de la semaine

"La place de l'homme dans la vie est marquée non par ce qu'il sait, mais par ce qu'il veut et ce qu'il peut" (G. Le Bon).